Le Médaillon Sacré - Intrigue policière et aventure

 

Le Médaillon Sacré

Editeur : JePublie - Prix E-Book : 8 euros - Publication : 2010

A mi-chemin entre le roman policier et le roman d'aventure, la disparition de deux personnes au Pérou va emmener une jeune inspectrice, Carole Solène, dans une aventure étrange à la recherche d'un médaillon, entre Paris, Marseille et la Cordilière des Andes, mais aussi au cœur d'une histoire d'amour, une folle passion. Et puis, si cette aventure révélait d'autres mystères...

 

 

Extrait 

Daniel marchait rapidement, simplement vêtu d’une veste sous la pluie printanière. L’été approchait, les examens universitaires aussi, et cela se sentait dans le quartier, les étudiants, aux terrasses de café entre deux cours, ne parlant que de ça.

 Il regardait souvent derrière lui, inquiet. Il ne s’était pas rasé depuis plusieurs jours, enfermé dans sa chambre d’hôtel. Mais aujourd’hui, il devait sortir, pour aller à son rendez-vous.

 Il prit la rue Vavin, s’arrêta devant un immeuble, regarda autour de lui, puis appuya sur une touche de l’interphone.

- Qui est-ce ?

- Daniel.

 La porte s’ouvrit, et après s’être assuré de ne pas avoir été suivi, il s’engouffra dans le hall. Deux étages plus haut, il était installé dans un bureau, en face d’un vieil homme, courbé en deux par le poids des ans.

 - Ah, Daniel, mon ami.

- Alors Professeur ? Avez-vous des nouvelles ?

- Bien troublantes mon jeune ami, bien troublantes. Mais il faudra que vous me racontiez comment vous avez obtenu cet objet.

- Je ne peux pas, Professeur, pardonnez-moi.

- C’est authentique, je peux vous l’assurer, mais je ne comprends pas toutes les inscriptions.

- C’est dommage. Mais qu’est-ce qui vous troublait ?

- L’âge de cet objet ! Il est trop récent ! Il est fabriqué suivant la tradition, ce qui donne son authenticité, mais il n’a pas deux siècles ! Je ne vois qu’une explication, il s’agit d’une imitation faite il y a cent ou deux cents ans, imitation parfaite d’un objet plus ancien, car on ne peut pas inventer ces inscriptions !

- Et vous n’avez pas une idée de ce qu’elles signifient ?

- Aucune idée mon ami, malheureusement aucune. Il me faudrait du temps, faire des recherches.

- Pouvez-vous en faire une copie ? je ne peux pas vous le laisser

- Oui, attendez-moi quelques instants, je ferai des recherches.

 Le vieux professeur se leva, et sorti de son bureau. Daniel, en l’attendant, se leva, et alla à la fenêtre. Il regardait ces inconnus qui marchaient tranquillement, faisaient leur course, il pensait à leur vie, leurs problèmes, leur vie calme, sans autre souci que de réussir à boucler une fin de mois, à séduire une fille ou un garçon.

 Cette femme, qui passait, les bras chargés de provisions, qui allait faire sa cuisine pour son mari, ses enfants, les deux jeunes amoureux qui s’embrassaient à l’abri d’une porte cochère, qui commençaient leur vie, qui avaient l’avenir devant eux. Où allait cette vieille dame, qui marchait péniblement, et cet homme, qui le regardait… Il se recula vivement, il l’avait reconnu.

 Le Professeur revient, un petit paquet dans une main, une feuille dans l’autre.

- Voilà, je vous rends votre bien, et j’ai fait une copie. Qu’avez-vous Daniel, vous êtes livide ?

- La… La fatigue Professeur. Je dois partir, ne parlez à personne de cet objet, ni des inscriptions, promettez-le-moi !

- Je vous le promets, fit-il surpris, mais m’expliquerez-vous ?

- Peut-être, Mais pour l’instant, je ne peux rien dire. Au revoir, Professeur, et merci.

 

© Guy Pasquet

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×