Quel manque de pot

Quel manque de pot.

 

Il y a le pot de chambre,

Ou encore le pot de fleurs,

Et puis le pot à eau,

Ou le pot à feu,

Et encore le pot à lait,

Le pot de crème,


Le pot de yaourt.

Mais encore le pot aux roses

Et aussi le pot-de-vin.

 

Quand je suis invité à un pot,

Bien sûr, je bois un pot,

Et on tourne autour du pot,

Surtout du pot au noir,

Et du pot d’échappement,

Pour savoir qui va payer,

Payer un pot,

Ou les pots cassés

 

Quand je suis invité à dîner,

Je redoute la poule au pot,

Ou encore le pot au feu,

La pot-ée alsacienne.

 

On fabrique des pots de toute sorte,

Des pots en terre,

Des pots en fer,

Qui s’affrontent, et celui qui gagne

N’est pas toujours celui qu’on croit.

Des pots plastique,

Et des pots en faïence,

Des pots en verre,

Et d’autre en cuivre.

 

Le pot-iron,

Le pot-imarron,

Se mangent dans des pots

Faits par la pot-ier,

Et on mange, près d’un pot-eau.

 

Même le pot-entat

Part pot-ron-minet

Voir son pot-e

Pot-entiellement pot-able.

On fait des blagues de pot-tache,

On écoute des pot-pourris…

 

Franchement c’est une galère,

Tous ces pots,

Lequel choisir ?

Quand on est sourd,

Sourd comme un pot,

Quel manque de pot, que tous ces pots !

 

 © 2011 - Guy Pasquet

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×